à propos

« Mouvement(s) dans le cinéma belge : migrations et transgressions » est un festivalleke de 4 jours consacré au cinéma belge en plein coeur de la commune d’Ixelles, et plus précisément au sein de la Maison des Arts de l’Université Libre de Bruxelles. Ce projet est soutenu par Muriel Andrin, professeure, entre autres, du cours d’Histoire du cinéma belge à l’ULB, et par le prix annuel du Fonds Van Huele décerné par la Maison des Arts.

Cet événement combine différentes conférences de maîtres en analyses cinématographiques de l’ULB et la projection de plusieurs films belges à voir ou revoir. Il est en effet l’occasion de célébrer les 27 ans du master en Arts du spectacle, à finalité écriture et analyse cinématographiques de l’ULB, qui forme chaque année de nombreuses personnalités actives dans le secteur audiovisuel belge. Il s’agit également de mettre à l’honneur les 40 ans d’existence des ateliers de cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces ateliers d’accueil, de production et d’école ont contribué́ de manière significative à la créativité́ et au développement d’expressions cinématographiques audacieuses et originales et par conséquent à l’avancement du cinéma belge tant sur son territoire qu’à l’étranger.

Le cinéma belge s’est illustré par son dynamisme aussi bien dans le cinéma documentaire que dans celui de fiction, en passant par le cinéma expérimental. Aujourd’hui, ce cinéma voit l’émergence de nouvelles générations d’auteurs qui ouvrent les perspectives de genres cinématographiques et de nouvelles formes de diffusions, tout en gardant à l’esprit les questions liées à ses « mouvements », qu’ils soient migratoires ou transgressifs.

À travers différentes analyses, l’intervention de professionnels du milieu, et un panorama de la situation, nous tenterons de dégager différentes pistes de réflexion sur l’éventuel avenir du cinéma belge tel qu’il se trouve en mouvement par ceux qui le façonnent aujourd’hui.

Publicités

Les commentaires sont fermés.